Saint-Etienne tenu en échec par le modeste club d’Oleksandrïïa



Avant ce match d’Europa League, Saint-Etienne restait sur deux victoires 1-0 grâce à des buts inscrits en toute fin de match. Idéal pour le suspense, mais pas pour les nerfs. Alors contre Oleksandrïïa, les Verts ont fait en sorte d’épargner leurs supporters en ouvrant le score d’entrée de match. Il n’a en effet fallu que sept minutes aux hommes de Claude Puel pour percer le coffre fort ukrainien. Sur un bel enchaînement collectif, Hamouma décale Gabriel Silva qui croise du gauche : imparable (7e). Le défenseur brésilien des Verts soigne son retour, après 7 mois d’absence suite à une rupture du tendon d’Achille.

Un match de niveau européen… en tribunes

Problème : le latéral brésilien répond à son ouverture du score en égalisant contre son camp quelques minutes plus tard (14e), surpris de voir l’attaquant ukrainien manquer le cuir devant lui. Inespéré pour Oleksandrïïa, venu dans le Chaudron pour défendre, et éventuellement contrer les Verts de temps en temps. Les troisièmes du dernier championnat d’Ukraine réussissent quand même à inquiéter Saint-Etienne (34e), 42e). Dans un Chaudron des grands soirs, les Verts se montrent bien pâles et plongent dans le faux rythme adverse.

Pour réveiller ses troupes, Claude Puel lance Ryad Boudebouz à la mi-temps, à la place d’Aholou.  L’ancien Bastiais se distingue rapidement mais ses frappes lointaines (53e, 61e) témoignent surtout du manque d’idées des siens dans le jeu. Maître du ballon mais trop maladroit dans le dernier geste, Saint-Etienne se crée peu d’occasions. Enfin en bonne position, Romain Hamouma voit sa frappe déviée passer à côté (65e). De leur côté, les Ukrainiens continuent de contrer sporadiquement, et font passer un gros frisson dans le Chaudron à la 68e, mais Saliba sauve les siens à bout portant.

Dans la foulée, le jeune Charles Abi voit sa tête repoussée par un belle horizontale de Pankiv. Saint-Etienne pousse… mais reste poussif. Toujours maladroits, les Verts manquent de réalisme, à l’image d’Hamouma de la tête sur un centre parfait de Denis Bouanga (89e). Les quatre minutes de temps additionnel ne sourient cette fois pas aux Stéphanois, malgré une superbe volée cadrée de Boudebouz à la 93e. L’ASSE concède le nul à domicile contre le petit Poucet de son groupe et réalise la mauvaise opération du soir en restant dernier du groupe I avec 2 pts.



Source link

Partagez avec vos amis
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auteur de l’article : admin8820