Asus TUF Gaming VG279QM : le test complet


Cela faisait plusieurs mois que nous étions à la recherche d’un écran gaming de 27 pouces, Full HD ou 1440p. Avec en tête des critères stricts, à savoir que son prix n’excède pas les 500 euros et que sa dalle soit rafraîchie à plus de 144 Hz. Pas simple à trouver… D’autant plus que nous cherchions un candidat dont la hauteur puisse être réglée, susceptible de pivoter dans tous les sens et qui ait… le pied rond. Ou rectangulaire au pire. En effet, les pieds d’écran en Y, c’est beau, c’est moderne, mais ça prend trop de place sur le bureau.Après des heures de recherches, le TUF Gaming VG279QM d’Asus s’est imposé à nous comme le bon choix. Sur le papier, en tout cas. Son pied est rectangulaire et il coûte entre 410 et 440 euros selon les enseignes. Il propose aussi tout un lot de réglages ergonomiques et il est compatible G-Sync, Free-Sync, A-Sync.

Asus TUF Gaming VG279QM

Mieux encore, Ce VG279 prend en charge les technologie ELMB et LFC (voir encadré). Sa dalle IPS mate est rafraîchie à 240 Hz de base et peut être poussée à 280 Hz via le menu de l’écran au besoin. Il est même compatible HDR 400. Wow ! Enfin, il est à bords fins et n’a pas de LED partout contrairement à certains moniteurs pour gamers. Tant mieux !

Dès la réception du produit, on se précipite : cet écran se monte en 2 minutes top chrono. Vous le sortez du carton, vous vissez le socle au pied grâce à la vis à main et voilà, il est prêt à prendre du service.

Des réglages à gogo

Une fois le VG279QM positionné sur le bureau, on fait passer les câbles dans l’orifice prévu à cet effet à la base du pied, en ôtant la petite trappe de plastique et en la repositionnant après coup. N’ayez crainte, il y a de la place pour trois câbles vidéo sans souci.

Asus TUF Gaming VG279QM

Ça tombe bien, le VG279QM propose trois entrées vidéo (2 x HDMI 2.0 et 1 x DisplayPort 1.4) et une sortie casque, toutes orientées vers le bas. Bien !

Il n’y a pas de prise USB et honnêtement, nous ne trouvons pas que cela soit grave. Certains apprécient sans doute de brancher des clés ou des webcam à leurs écrans. Ce n’est pas notre cas. Tendre le bras sur le côté pour insérer un dispositif USB en façade de notre tour reste encore de l’ordre du faisable. Si c’est important pour vous, le 279QM n’en a pas du tout, il vous faudra donc vous tourner vers l’un des modèles que nous citerons plus bas (chez LG ou Samsung).

Ce 27 pouces est alimenté par un bloc externe, de petite taille mais au format classique (c’est-à-dire un fil, suivi du bloc, puis à nouveau un fil). Sacrilège ! Vu la consommation de l’écran – de 35 watts maximum – Asus aurait quand même pu faire l’effort de concevoir une alimentation façon chargeur de smartphone. Avoir recours à un bloc externe présente toutefois l’avantage de permettre un changement plus facile et rapide en cas de panne.

Asus TUF Gaming VG279QM

Tout est branché, il est temps de régler la hauteur, l’inclinaison et la position de la dalle. Et là, c’est… le pied. La dalle monte et descend suffisamment pour se retrouver soit à fleur de bureau, soit à plus de 13 cm au-dessus du plateau. L’angle d’inclinaison est assez important pour trouver la position adéquate. Et si vous souhaitez l’utiliser à la verticale plutôt qu’à l’horizontale, c’est possible. La dalle pivote à 90°. Les connectiques sont alors tournées vers la gauche. Enfin, le pivot présent à la base du socle permet de faire tourner le pied et l’écran ensemble. Rien à dire, c’est parfait.

Un menu clair, une navigation simple

Après les ajustements physiques, on passe aux réglages logiciels. On y accède grâce à un petit joystick caché derrière, à droite de l’écran, là où se trouve aussi le bouton de mise sous tension. On navigue rapidement dans les menus dont les traductions françaises ne sont pas trop mauvaises.

Asus TUF Gaming VG279QM

On y trouve tous les paramètres habituels (luminosité, contraste, etc.) mais aussi des profils préprogrammés et qui portent le nom de types de jeux (stratégie, course, FPS) ou de réglage de couleur (sRGB).

Asus TUF Gaming VG279QM

Parmi les options dédiées au gaming, il y a le GamePlus pour faire apparaître des chronos, viseurs et autres éléments en surimpression à l’écran mais aussi le Shadow Boost qui éclaircit à l’extrême les teintes sombres. Les joueurs de jeux de tir à la première personne apprécieront de pouvoir rendre les zones d’ombre moins noires pour débusquer les éventuels amateurs de « camping sauvage ».

Asus TUF Gaming VG279QM

A noter aussi, la présence d’une fonction Vivid qui permet de forcer les contours de certains objets avec plus moins de réussite (voir ci-dessus, Vivid à 0 à gauche, à 100 à droite).

Nous avons toutefois deux reproches à formuler à l’encontre de l’OSD. Le premier, il est impossible de paramétrer le passage d’une entrée vidéo à une autre sur l’un des deux boutons de raccourcis, à l’arrière. Impossible donc de passer d’une entrée à l’autre en un clin d’oeil. Le second reproche porte sur l’absence de réglage de gamma (niveau des blancs) dans le menu quel que soit le profil. C’est assez rare pour être souligné et s’en étonner. Une douce transition pour aborder les résultats des mesures. 

Plus contrastée, la dalle 27 pouces faisait carton-plein

Le TUF Gaming VG279QM a eu le droit à son passage rituel sous la sonde du labo et il nous offre une belle prestation dans l’ensemble mais il ne fait pas carton plein.

Nous avons testé l’écran une première fois en mode Paysage, le profil par défaut à la sortie du carton. Nous lui avons simplement imprimé nos réglages classiques pour les mesures et voici ce que ça donne.

La luminosité moyenne maximale et en pointe a été mesurée à 440 cd/m2et 441 cd/m. Le taux de contraste moyen maximal a été relevé à 1143:1. La fidélité des couleurs descend à 2.3 (Delta E sRGB) ou 3.04 (Delta E DCI-P3) et le gamma plafonne à 2.18. N’oublions pas une mesure cruciale pour le gaming, le temps de réponse (noir/blanc) est de 9 ms.

On change de mode pour voir ! Avec le profil FPS, toujours calibré avec nos réglages, la donne change drastiquement, notamment au niveau de la luminosité : 244 cd/m2 en moyenne maximale et 278 cd/m2 en pointe. Le taux de contraste est aussi en baisse, 1093:1.

Ce que ces chiffres nous disent :

  • La luminosité est vraiment bonne et le réglage offre une grande réactivité dans le menu OSD de l’écran si bien qu’on peut l’ajuster aux petits oignons.
  • Le taux de contraste n’est pas très bon, lui. Un classique sur de l’IPS mais il est important de le souligner. Selon notre échelle de note, il n’obtient pas la moyenne (3/10).
  • L’homogénéité de la dalle est relativement bonne, même si on note que des zones sont moins bien rétroéclairées que d’autres.
  • Le gamma : les gris sont un peu imprécis par moment -bouchés comme on dit. Mais le niveau de gamma a le mérite d’être constant tout au long des tests.
  • La colorimétrie est juste, presque impeccable. Le delta E est proche de 2 (plus on est proche de 0 mieux c’est), un très bon point pour un écran de gaming… qui pourra aussi servir à retoucher des photos ou créer du contenu graphique.
  • Le temps de réponse est bon pour de l’IPS, pas connue pour être la technologie la plus réactive qui soit.

Nous n’avons pas observé d’effets de ghosting ou de rémanence gênants sauf lorsqu’on pousse trop loin l’overclocking de la dalle. Là, c’est du reverse ghosting qui apparaît et qui peut gêner les pupilles les plus sensibles.
Nous n’avons pas constaté de clouding non plus (tâches blanches bien visibles sur écran noir) malgré l’homogénéité perfectible de la dalle. Pas de fuites de lumière au niveau du cadre non plus : Asus a presque tout bon.

Des duels à l’improviste

Sur le marché du 27 pouces, la concurrence est rude. Voire acharnée. Nous avons donc pioché dans les derniers modèles reçus à la rédaction et qui nous semblent les plus à même de rivaliser en matière de prix et/ou de fiches techniques avec l’Asus TUF VG279QM. Nous en avons retenu deux : le Samsung C27RG50FQU dans un premier temps. Très abordable mais qui clairement ne tient pas la comparaison en matière d’ergonomie.

Le comparatif

Asus TUF Gaming VG279QM contre Samsung C27RG50FQU

Puis nous avons fait entrer un autre Coréen dans l’arère, le LG 27GL850 qui est sans doute l’un des meilleurs de la catégorie à ce jour, avec une dalle 1440p à 144 Hz, des options ergonomiques léchées et des performances du même bois que celles de l’Asus. A vous de voir si vous préférez une dalle en Full HD à 240 Hz avec de l’ELMB et du LFC ou une image en 2560 par 1440 pixels, en 144 Hz avec des couleurs un soupçon moins fidèles et quelques technos en moins.

Le comparatif

Asus TUF Gaming VG279QM contre LG 27GL850

Si le 27 pouces est trop grand pour vous, sachez que le modèle QM se décline en 24,5 pouces également. Si l’on en croit la fiche technique, il a exactement les mêmes talents que son grand frère. Il y a donc – selon toute vraisemblance – peu de chances d’être déçu à l’arrivée si vous optiez pour ce modèle plus petit.


source Link

Partagez avec vos amis
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auteur de l’article : admin8820